Le Cinéma de Henri-François Imbert

Bienvenue sur lecinemadehenrifrancoisimbert.com.
Depuis quelques années le cinéma de Henri-François Imbert propose, loin des agitations et du rythme frénétique des média, une réflexion et une poétique indispensable.

Par sa réflexion sur le cinéma comme outil de mise en relation des êtres, des choses et des temporalités, le cinéma de Henri-François Imbert pose sans cesse la question : qu'est-ce-que faire partie de ce monde ?

Un film d'Henri-François Imbert est un peu comme un cours d'eau qui se fraye un passage entre les éléments du paysage, contourne certains d'entre eux comme pour mieux les observer, mais garde en son coeur une destination qui l'amène indéfectiblement vers l'expérience de la relation à l'autre.

Cette poétique du libre cours n'existe chez Henri-François Imbert que dans une temporalité qui nécessite que chaque élément du paysage rencontré dans le mouvement du film, doive être considéré, incorporé ou assumé, se rapprochant en cela au plus près du fonctionnement de la mémoire et de l'expérience humaine.

C'est donc dans ces quelques films, élaborés patiemment à la manière d'un orfèvre, de cinéma dont il s'agit.

S'inscrivant dans une démarche initiée en 2005 avec un site sur Le Cinéma de Raoul Ruiz, ce site a pour objectif de mettre à disposition des informations filmographiques et une documentation la plus complète sur un travail dont la cohérence nous paraît exemplaire.

Pour une présentation du travail d'Henri-François Imbert, nous renvoyons le lecteur au texte de Patrick Leboutte, Le regard et la voix .

La filmographie comporte pour chacun des films une fiche technique, un synopsis, des photos, des documents et références destinés à une meilleure compréhension de ce cinéma.

La partie documentation complète ces informations en présentant les diverses ressources se rapportant au cinéma de Henri-François Imbert. Enfin, nous avons ouvert une page actualité .

En ce qui concerne les droits et devoirs de chacun vous pouvez consulter la page mentions légales.


Pierre-Alexandre Nicaise